MAHANA TAHITI

  •   but de l'association 

     

    Association créée depuis le 29 octobre 2010.


    Elle a pour but de faire connaitre la culture polynésienne par la danse, l'artisanat et toutes autres activités se rapportant à cette culture.

    L’association  recherche de nouveaux membres habitant en Bourgogne
    pour la faire  évoluer, en faisant des soirées tahitiennes ou faire découvrir l’artisanat. Pour cela nous recherchons des petites mains !

    Alors n’hésitez pas à nous contacter !

     

  •  Contact 
     
    Président : Jean-Paul REYNAUD
    Trésorière : Nadine REYNAUD


    Siège social : 5 chemin du Plateau - 21370 Plombières les Dijon

    Téléphone : 03 80 52 91 34 - Vini :06 18 74 42 67
    Courriel : nadine.mahanatahiti@gmail.com
    Sur Facebook => https://www.facebook.com/AssociationMahanaTahiti

     

  •  activités
     

    le 09/02/2012

    Après deux années passées à Tahiti où elle s’est consacrée à la danse locale, Nadine Reynaud, depuis son retour à Dijon, n’a de cesse de se perfectionner et faire ­connaître cette discipline qui lui a tant apporté sur le plan physique et psychologique.

    « Désireuse de poursuivre mon activité et, avec l’encouragement de plusieurs amies tahitiennes qui vivent en France et ont ouvert des cours de danse, je me suis lancée en créant mon association en septembre 2010, le but étant de faire connaître la culture polynésienne par la danse et toute autre activité » a-t-elle précisé.

    Grâce à Martine Agostini, présidente de l’association Olympe, Nadine Reynaud a pu débuter ses cours. Depuis septembre 2011, huit élèves se retrouvent régulièrement le samedi, de 14 heures à 15 h 15, dans la salle de danse du gymnase municipal.

    En finalité, le petit groupe ainsi constitué est ouvert à toute proposition de spectacle ou autre manifestation. « Pour faire évoluer l’association, l’aide apportée à la fabrication des costumes, la traduction des textes tahitiens pour de nouvelles chorégraphies sera la bienvenue », a conclu la trésorière.

    Les cours s’adressent à un public féminin (de l’adolescente à l’adulte sans limite d’âge) désireux de découvrir le Ori Tahiti (danse traditionnelle).


    Nadine donne actuellement des cours de danse à CRAPONNE un samedi par mois de 14 h à 16 h et entends bien se faire connaître sur Dijon en donnant un cours hebdomadaire ou des stages ponctuels !




     

  •   Cours de danse 
     

    A la salle de danse du gymnase de Plombières les Dijon (21)


    Deux créneaux :

    18H30 - 19H30 : groupe débutante adultes et enfants à partir de 9 ans

    19H30 - 21H groupe intermédiaire.
     

    Venez vous essayer à la danse tahitienne le 1er cours vous est offert !

    Renseignements et inscriptions au 03 80 52 91 34 ou 06 18 74 42 67

     

    Nous recherchons également des danseuses qui souhaiteraient rejoindre notre groupe et nous accompagner dans nos prestations à l'extérieur.

    Nous sommes toujours à la recherche de polynésiens souhaitant nous rejoindre à l'association.

     

    N'hésitez pas à nous contacter au 06 18 74 42 67

     

  •   C'est bientôt 

Rentrée 2016

Les cours reprendront :

Pour les débutantes : le vendredi 2 septembre à 20 heures dans les locaux de Dijon Danse
61 rue d'Auxonne à Dijon

Pour les intermédiaires et avancées : le jeudi 15 septembre de 19h30 à 21h Salle de danse du gymnase rue du Moulin à Plombières les Dijon

Pour les enfants de 5 à11 ans : le jeudi soir de 18h à 19h salle de danse du Gymnase à Plombières les Dijon

 

Tarifs :

Abonnement à l'année 200 € cours adultes et 100 € pour les enfants

Pour tout renseignement contacter Nadine REYNAUD par téléphone au 06 18 74 42 67
ou par mail : nadine.mahanatahiti@gmail.com

  •  ça s'est bien passé


Le stage découverte du 22 au 26 août est maintenant terminé. Merci à toutes les participantes
 

 

Chenôve Des vacances de printemps au rythme des danses du monde

Les vacances de prin- temps à la MJC auront été marquées par un exotisme tout particulier.

En effet, la MJC a proposé plusieurs stages de danses venant du monde entier : ­cubaines, tahitiennes, africaines et orientales.
Si ces deux dernières sont déjà bien pratiquées au sein de la structure, il n’en est pas de même pour les danses ­cubaines et tahitiennes qui faisaient donc leur apparition.
Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le succès a été au rendez-vous.
Du coup, l’animateur ­culturel de la MJC Marcellin Greatti réfléchit à l’idée de proposer ces activités dans la programmation 2012-2013.

En une semaine, les candidates ont réalisé de belles prouesses alors que les danses enseignées sont considérées comme très techniques.
Elles ont même été capables de proposer des chorégraphies apprises durant le stage à travers un minispectacle réunissant les différentes disciplines. Autant dire que le parquet de la salle de danse de la MJC a bien chauffé durant les vacances.
Marcellin Greatti a immortalisé ces instants forts en prenant des photos.

 

Cliquez pour agrandir


 

Dernière date de mise à jour de cette page : le dimanche 28 août 2016

 

Envoyez vos infos pour être affiché sur ce site : C'est gratuit ! - Plus de 1800 visites par jour ...
Webmaster Gérard Deshayes
©  -Tous droits de reproductions interdits sans autorisation - modèle déposé