dj track mix

Emile TARAIHAU

Disc jokey (DJ) polynésien de 21 ans anime des soirées en Corse

Il fait ses débuts dans la musique dès l’âge de 13 ans, fasciné par l'ambiance procurée par plusieurs DJ du PAYS...sur son public.
 
Il décide donc de s'y mettre, et parallèlement aux soirées privées qu'il fait, il se met à créer des propres remixes chez lui en STUDIO...

 

Contact : teatarere@gmail.com
 

Facebook :

https://www.facebook.com/djtrack.mix?fref=ts

https://www.facebook.com/djgeneraliste/

 

DJ-Généraliste pour Soirée Privées ou autres demande au choix !
N’hésitez pas !

 

  •   C'est bientôt 

  •   ça s'est bien passé 


 

  •   Vu à la télé 

    PORTRAIT - Il est allé en Corse pour des vacances... et n'est plus reparti. Terehau Taraihau fait sensation sur l'île de beauté où il anime des soirées et n'hésite pas à partager des rythmes du fenua.

     


     

    Terehau Taraihau alias Dj-Track Mix anime des soirées sur une île bien éloignée du Pacifique : en Corse. Pourtant, le jeune artiste a grandi au fenua. Dès l'adolescence, Terehau Taraihau est fasciné par ce métier. Rapidement, il décide de se lancer en animant des anniversaires puis des soirées dans des restaurants de Taravao. Petit à petit, il se met à créer ses propres "remixes" dans sa chambre. 

    C'est le festival polynésien qui l'amène à pratiquer en métropole en 2016. Le jeune tahitien anime deux soirées à Thonon-les-Bains en Haute-Savoie. La même année, pour le festival du Pacifique, il se rend à la Seyne-sur-mer, dans le Var, où il anime une autre soirée.  
    La Corse, il la découvre d'abord pour des vacances. Rapidement, un restaurateur le contacte pour se produire à Ajaccio. Tout s'enchaîne : on l'appelle pour des soirées privées, des anniversaires... Terehau n'est plus reparti. 

    Un DJ polynésien en Corse, c'est peu commun, et l'occasion pour cet enfant du fenua de faire découvrir à d'autres îliens des rythmes du Pacifique. Le public n'est pas toujours réceptif, mais Terehau n'hésite pas à "balancer" quelques morceaux à chaque début de soirée. "Ils ne connaissent pas tous notre culture et ne comprennent pas la langue tahitienne", explique-t-il. "Ils ne dansent pas tous sur ces morceaux, ils sont plutôt fans des années 80/90/disco."

    Pour le jeune homme, la musique est bien plus qu'une passion et il espère revenir très bientôt en Polynésie pour mixer de nouveau dans son pays natal. 


    M.K

    reportage de TNTV Tahiti 10/10/2016 par Mannon TNTV

 

Dernière date de mise à jour de cette page, le vendredi 16 décembre 2016