teina toromona    

 

Teina est artiste de spectacle polynésien : Danseur, musicien ...
Une spécialité : la danse du feu.
Il habite le Val de Marne mais se déplace dans toute la France,
l'Europe et le monde.
Si vous cherchez un Artiste Teina est à votre disposition

Vous pouvez le contacter ici :
Courriel = teina94@hotmail.com


Vini = 06 61 95 70 49

Teina Toromona aime jouer avec le feu au propre comme au sens figuré. Il a passé son enfance entre Paea, Raiatea et Moorea. Jusqu’à l’âge de 7-8 ans c’est dans le fief de la famille Salmon et Toromona qu’il grandit, au côté notamment de son père Ahitiitera François et de sa mère Titaua Loïs.
« Souvent nous faisons de grandes fêtes familiales avec mon grand père Nedo Salmon qui était en ce temps là Président de l’Académie Tahitienne et Président du Jury du Heiva. Une fois nous avons même fait des jeux olympiques familiaux. Avec défilé des pays et tout quoi... » se souvient Teina.

Après un début de scolarité à l’école primaire Vaiatu de Paea ; il rejoint le collège Lamennais puis le collège de Papara et enfin celui de Raiatea pour ensuite revenir sur Paea.

Scout sanito ; Légion ; Tiki Village...

Pas très motivé par école avec pourtant de très bon résultats ; il quitte le lycée hôtelier du Taaone.
« Je voulais devenir stewart mais en ce temps là il fallait continuer des études à l’étranger. Je n’étais pas encore prêt pour quitter le fenua... »

A 12 ans Teina était déjà un enfant très libre, très autonome. « Quelques fois, je partais pour deux semaines chez des amis ou en ballade... » dit il.

A partir de 1988 ; il rejoint son père à Moorea. Ils construisirent un fare après des années de lutte pour faire reconnaître leurs terres. Il vivra à cette époque son 1er voyage à l’étranger, en Corée du Sud. Il s’y rend avec les scouts sanito pour un rassemblement : le Jamboree. « C’est là que j’ai commencé à aimer la scène ».

A 20 ans en 1991 il vit l’un des tournants de sa vie. Il est à deux doigts de s’engager dans la légion étrangère. " Je n’aimais pas l’armée, d’ailleurs je ne l’ais pas fait, mais j’ai rencontré des légionnaires sur Moorea et ils m’ont donné envie de partir".

Mais lors d’une bringue il fait la connaissance du chef cuisinier du restaurant Le Papayer au Tiki Théâtre Village qui lui propose un stage de cuisine. Sans sûrement le savoir, il touche du doigt le monde du spectacle. Des cuisines, quand il fait la plonge, il regarde le spectacle. Il demande à être au contact des touristes et commence comme guide. Puis il donne un coup de main à l’éclairage et commence à manier le sabre et le bâton pour la danse du feu.

1995 marque un autre grand moment de sa vie professionnel et personnelle. Olivier Briac du Tiki Village lui propose de partir pour 3 mois avec deux danseuses dans un parc d’attraction en Chine, à Guangzhou. Finalement il y restera 9 mois. Il se souvient de son 1er spectacle où tous les artistes du parc se présentaient. « Il y avait plus de 40.000 personnes. Je devais intervenir seulement une vingtaine de secondes. Et à un moment donné mon bâton de feu est tombé... j’ai entendu le public rigoler.. ben oui qu’est ce que le Tahitien viens leur montrer : un art que eux pratiquent à merveille, mais sans le feu... » Du coup le lendemain il se remet au boulot. "Je me suis mis devant le miroir à essayer de me perfectionner" Il essaya de s’entrainer avec les gymnastes Chinois, mais ils ne lui en laisseront pas l’opportunité.

Il y rencontre aussi des Maoris. « Ils m’ont appris beaucoup de choses de chez eux ; c’était cool... »
C’est là bas qu’il fait la connaissance de sa future femme, Vlada, d’une troupe de music hall. Leur idylle dure quelques mois puis la jolie Russe poursuit sa tournée vers Jakarta, en Indonésie. Ils se sont promis de se revoir très bientôt.

Une fois son contrat terminé en Chine, il vend son billet retour pour Tahiti et d’un peu d’argent donné par sa mère et décide de rejoindre la Russie, Saint-Pétersbourg.
En plein hiver par -30 en 1996 il débarque dans la ville des Tsars. Il reste dans la famille de Vlada 4 mois, le temps de la durée de son visa. Il danse le feu et le sabre en temps que numéro d’attraction lors des galas de la troupe de Vlada. "Je n’avais pas trop d’argent, je m’imaginais rejoindre la France en stop mais heureusement, comme c’était la période, j’ai pu participer au spectacle de Noël de la ville de Saint-Pétersbourg. Juste de quoi me payer mon billet d’avion pour rejoindre la France et attendre la tournée en Espagne, au Port Aventura"

C’est au tour de Vlada de le retrouver... Elle vient le voir et passe 2 mois avec lui. Après ce nouveau passage à l’étranger, retour à Paris. Vlada le rejoint de nouveau. Mais cette fois plus question de se quitter. Elle passe un casting au Moulin Rouge en 1997. Diplômée de l’Académie de Danse de Saint-Pétersbourg ce fût une très bonne carte en main. Quelques semaines après le casting, un coup de téléphone, elle était embauchée comme danseuse dans ce cabaret mythique. Elle y restera 2 ans avant de passer au Lido de Paris sur les Champs Elysées.

De son côté lui travaille pour plusieurs groupes de danse polynésienne comme Theo Tahiti Show, Tahiti Soleil, Fetia Tahiti, Kaoha Nui, Heiva i Tahiti.....
Ils font appel à lui pour son talent en danse et surtout pour sa rigueur dans le travail.
En 2001, le Cirque Bouglione l’embauche durant 3 mois. « Je croyais rêver à la signature du contrat : me retrouver sur la piste du Cirque d’Hiver de Paris.. »

Confronté aux difficultés rencontrées par les artistes polynésiens du spectacle Teina monte une association, Ario’i Tahiti Nui. L’objectif est en quelque sorte de leur servir d’intermédiaire afin de négocier leurs contrats. « Je voulais les aider à devenir Intermittents du Spectacle. » explique t il...
Avec son association il organisa des soirées dans 2 restaurants Parisien. Menu Tahitien, spectacle ou orchestre de musique, expositions de photos, tableaux, artisanat...

En 2004 il décide à s’attaquer à de plus gros événements. Un Heiva Festival est alors organisé en région parisienne en partenariat avec une équipe de jeune qui montaient leur entreprise dans l’événementiel. Mais là il se brûle. Le succès n’est pas au rendez-vous et les dettes de son association s’accumulent. L’idée était honorable ; « Faire la promotion de la Polynésie et permettre aux artistes polynésiens de se financer une ferme pour un logement convenable afin également de créer des ateliers.»

Teina est révolté de voir des artistes polynésiens passer 5 ans en France et devoir repartir au fenua sans rien dans les poches. Mais il n’arrive pas à donner le coup de main qu’il voudrait.

Teina ne manque pas d’idées. Il propose et participe à une émissions télévisées Big Dil "spécial Polynésie" avec Vincent Lagaff. Il est aussi le 1er à contacter la Mairie de Paris en 2003 pour que Paris Plage se pare des couleurs de la Polynésie Française. Mais en 2003, on lui dit que la Chine et ensuite le Brésil seront les invités de Paris Plage dans les 2 ans à venir. Cet été 2006, l’événement a bien eu lieu.....mais sans lui...!!

Teina tente aujourd’hui de régler les dettes du Heiva raté. Il travail de temps en temps avec la troupe de Heiva i Tahiti de Perpignan. Il planche afin de mettre en place les différents projets de son association. En mai 2007, il voudrait organiser un festival du tatouage polynésien qui regroupera une vingtaine de tatoueurs polynésiens et quelques stands de vente, des colloques ; des concerts etc...

Puis en juillet/août il souhaiterais avec ses amis mettre en place le Va’amitié, relier Monaco à Perpignan en pirogue et en organisant des spectacle et expositions dans chaque ville d’étape. L’argent récolté servirait à financer des appartements afin de pouvoir loger les malades et leurs familles pour un très faible coût.

Il prépare également un nouveau spectacle intégrant de la magie ; de la grande illusion, des effets spéciaux et toujours, ce qu’il fait sa marque ; le FEU... !!!

« David Martin. Correspondant de Les Nouvelles à Paris. » Article paru le samedi 12 août 2006
 

Cliquez sur les images pour les agrandir





 

En cliquant ici =>  http://spaces.msn.com/members/teina94/
Vous accéderez au Blog de Teina
Vous y trouverez des photos et clips vidéos
  •      biographie express

    1991 : Arrivé au Tiki Village
    Arrivé pour la cuisine et ressortit artiste de spectacle.
    Il fit beaucoup de choses au Tiki Village, cuisine, préparation du four tahitien, guide touristique, animateur, piroguiers pour transports des touristes, danseur, musicien etc...

    Décembre 1995 : Départ pour la Chine
    Alors qu’il était dans le théâtre du Tiki Village avec son sabre ; Olivier du haut de son bureau l’interpelle et lui dit « Tu veux partir en Chine pour 3 mois ? »
    Grand départ vers l’étranger, un grand tournant dans sa vie.

    Mars 1996 : Rencontre avec Vlada « On travaillait dans le même théâtre. C’était la danseuse principale, la plus belle de la troupe. Je draguais une autre fille et un soir je me suis retrouvé avec Vlada dans un restaurant près du parc où on travaillait puis on a commencé à se voir tous les jours.

    Novembre 1996 : « Mon arrivée en Russie. C’était la 1ere fois que je voyais l’hiver, la neige. Ma femme éclata de rire quand je lui ai demandé si les arbres (sans feuilles) étaient morts. La température descendait jusqu’à -30 Celsius »

    17 avril 1999 : « On se marie à Paea puis au Tiki Village »

    21 janvier 2005 «Naissance de notre fils Vaimana. J’ai demandé à récupérer le pito et je l’ai planté dans le parc en bas de chez nous. »

 

 Teina organise avec ARIO'I TAHITI NUI le 1er Festival de tatouage Polynésien en métropole

Cliquez ici =>    pour lire ou laisser un commentaire

 


Envoyez vos infos pour être affiché sur ce site : C'est gratuit ! - Plus de 1800 visites par jour ... Mauruuru roa
Webmaster Gérard Deshayes
©  -Tous droits de reproductions interdits sans autorisation - modèle déposé