musique polynésienne

  •   Les instruments traditionnels 


    Les instruments de musique sont très simples. Leur nombre se compose de plusieurs instruments à percussion et de deux instruments à vent.


    Les instruments à cordes si répandus aujourd'hui, seraient venus d'Hawaii où les Espagnols les auraient fait connaître au XVIIIe siècle.

    Le pu, conque marine faite d'un gros murex (charonia tritonis), servait pour appeler aux cérémonies sur les marae ou annoncer des nouvelles importantes.

    Le vivo est une flûte nasale, taillée dans un morceau de bambou, elle est souvent décorée de motifs pyrogravés.  Elle servait surtout d'accompagnement lors des danses et des chants mais l'on pouvait aussi en jouer pour le simple plaisir.
    Dans le triangle polynésien, elle est appelée "koauau" chez les maoris, "kuihu" chez les hawaiiens, "pu ihu" aux Marquises et "vivo" chez les tahitiens.


    Les tambours, pahu, généralement creusés dans un tronc d'arbre, sont de diverses formes et tailles. La membrane tendue au moyen de cordes tressées, est en peau de requin ou de chien. Ce sont des instruments de rythme utilisés aussi bien dans les rituels religieux que pendant des festivités.


    Le 'ihara est un instrument de musique à percussion d'un type assez primitif. En général fait avec un bambou ouvert à une extrémité.


    Le 'Oro'ora est une sorte de Maracassse.

    Le toere est un morceau de bois évidé présentant une fente dans le sens de la longueur et qui est utilisé comme instrument de musique à percussion.

     

    Le Fa'atete est un tambour qui donne un son métallique.

     


    Joueur de Vivo

    Pahu

    Tita

    'Oro-oro

    Toere


    Ukulele

    Fa'atete
     
    'ihara
     
  •  les chanteurs polynésiens
     

    •  En métropole
       

    [Théo Sulpice]      [Terii Taputu]     [Manou]    [Te'i ]    [Naho]

    [Ken Carlter]    [TEA987 l'Enfant du Pacifique]   [ManaPacific]


Terii Taputu à l'été tahitien à Quéven le 7 juillet 2012

 

Dernière date de mise à jour de cette page : le samedi 12 novembre 2016